Insectopedia

Titre : Insectopedia
Auteur : Hugh Raffles
Éditeur : Vintage
ISBN-13 : 9780307379726
Libération : 2010-07-02

Télécharger Lire en ligne



A New York Times Notable Book A stunningly original exploration of the ties that bind us to the beautiful, ancient, astoundingly accomplished, largely unknown, and unfathomably different species with whom we share the world. For as long as humans have existed, insects have been our constant companions. Yet we hardly know them, not even the ones we’re closest to: those that eat our food, share our beds, and live in our homes. Organizing his book alphabetically, Hugh Raffles weaves together brief vignettes, meditations, and extended essays, taking the reader on a mesmerizing exploration of history and science, anthropology and travel, economics, philosophy, and popular culture. Insectopedia shows us how insects have triggered our obsessions, stirred our passions, and beguiled our imaginations. From the Trade Paperback edition.

Le jardin Terre de r ve en suspens entre terre et ciel

Titre : Le jardin Terre de r ve en suspens entre terre et ciel
Auteur : Gérard Desnoyers
Éditeur : myrobolan éditions
ISBN-13 : 9782951785021
Libération : 2015-03-19

Télécharger Lire en ligne



IMAGINAIRE DU JARDIN Le jardin, espace matriciel du surgissement de la vie Terre de jouvence, le jardin exalte le renouveau continu de la nature dans ses rythmes et ses manifestations, en prise avec le grand agencement cosmique qui fait succéder la nuit au jour, l’ombre à la lumière, la mort à la vie dans une régénération continue. Terre matricielle, il accueille en son sein la figure de l’énigme par excellence : le surgissement de la vie qui porte en elle les germes de son déclin et conduit à la mort annonciatrice d’une nouvelle vie, dont témoigne le cycle annuel de la végétation. Terre matricielle de jouvence, en phase avec le grand cycle cosmique de l’ombre et de la lumière dont la végétation est emblématique dans son devenir cyclique, le jardin est l’emblème de la métamorphose et de la création permanente au cœur de la mutation universelle. Espace matriciel du surgissement de la vie, le jardin est un espace médian qui sépare et unit la potentialité et son actualisation, le non-être et l’être, l’ombre et la lumière ; le retour au non-être, à la potentialité, à l’indéterminé étant le passage nécessaire conduisant à un nouvel accomplissement, au renouvellement et à la régénération. Énigme qui fait du jardin à la fois un lieu de dissolution, d’absorption dans le non-être et d’éternel renouveau de l’être. C’est cette énigme, ancrée au plus profond des représentations du monde du cosmothéisme de la Haute Antiquité du Moyen-Orient, portant sur la dissolution et le renouvellement, sur la récurrence au cœur de la mutation universelle de la vie, qui flue en un dépassement toujours dépassé, que nous nous proposons d’accompagner, au gré des questionnements et des réponses que les grands foyers de civilisation qui ont rêvé les jardins : l’Égypte, la Mésopotamie, la Grèce et l’Iran, lui ont apporté entre la fin du Néolithique (VIIe-VIe millénaire), et l’avènement de l’empire perse, qui déploie sa domination sur l’ensemble du Moyen-Orient à la charnière des VIe et Ve siècles avant notre ère. Notre propos ne sera pas de retracer l’histoire de l’art des jardins dans ces aires de civilisation, mais de les interroger, au long de leurs parcours, afin d’appréhender la façon dont chacune rêva le jardin, pour en faire – à l’aide d’une tétrade de signes conventionnels : la source, le mont, l’arbre et l’oiseau (serpent) –, le symbole d’une « Terre de rêve », « en suspens entre terre et ciel », qu’elle soit « jardin funéraire », en Égypte, « jardin du prince » ou « jardin du philosophe », en Mésopotamie et en Grèce, ou encore « temple-dans-un-bosquet » ou « jardin-paradis », en Élam ou en Perse, sur le Plateau iranien.

Salah Stetie en miroir

Titre : Salah Stetie en miroir
Auteur : Béatrice Bonhomme
Éditeur : Rodopi
ISBN-13 : 9042013516
Libération : 2000-01-01

Télécharger Lire en ligne



S'articulant à l'intersection des grandes traditions de la poésie arabe et de celle de notre modernité occidentale de Baudelaire, Mallarmé et Rimbaud à Char, Bonnefoy et Du Bouchet, l'oeuvre de Salah Stétié s'installe aujourd'hui dans l'espace d'une grande originalité faite à la fois de haute intensité et de paradoxale sérénité, de persistante interrogation du monde concret et d'obscure pénétration des dimensions métaphysiques du vécu. De L'Eau froide gardée etFragments: Poème à L'Autre Côté brûlé du très pur et Fièvre et guérison de l'icône, l'oeuvre de Stétié - qu'elle soit poétique ou critique - ne cesse de creuser la complexe logique de notre sens, individuel et collectif, tellurique et cosmique, sens qui se noue et se dénoue inlassablement; qui, malgré ces innombrables “lampes” de l'être, si souvent aveugle et opacifie; qui, jamais linéaire, orienté vers une fin dicible, se replie sur son prope abîme, décrit les éblouissantes arabesques de sa danse infinie. Désir et désert, jardin et arbre, corps et âme, eau et feu, femme et enfant, amour et deuil, viduité et “pain de l'être” - les fascinations et explorations de ce très grand poète foisonnent et pullulent dans une “vaste tapisserie couverte d'images peintes, mais dans un vent qui la fait bouger, qui défait donc ces images, qui disqualifie l'idée du monde qu'elles auraient pu substituer au monde” (Yves Bonnefoy). L'étude de Béatrice Bonhomme, compacte et élégante, perspicace et très bien documentée, réussit à capter l'essentiel de cette oeuvre exemplaire à bien des égards difficile mais magnifiquement ouverte, riche et urgente.

La renaissance f erique l re victorienne

Titre : La renaissance f erique l re victorienne
Auteur : Anne Chassagnol
Éditeur : Peter Lang
ISBN-13 : 3039117572
Libération : 2010

Télécharger Lire en ligne



Entre 1840 et 1870, la fée, longtemps bannie du territoire britannique, s'impose dans bien des domaines, notamment dans le conte et dans la peinture. La plupart des grands romanciers victoriens, comme Charles Dickens, William M. Thackeray, ou encore John Ruskin, publient des contes de fées. Le motif de la renaissance, voire de la naissance paraît commun à de nombreuses œuvres. Cette étude comparative a pour but d'expliquer les modalités de ce retour féerique, plus tardif que dans les autres pays, néanmoins si caractéristique de la culture britannique. Cette thèse vise à mettre en lumière toute l'originalité d'une telle renaissance qui semble marquée par un paradoxe : d'une part, la féerie victorienne évoque avec nostalgie un âge d'or perdu, rural et pré-industriel, et dans le même temps, elle se nourrit des multiples découvertes scientifiques de l'époque, comme la biochimie, la géologie, la médecine, la botanique ou encore l'entomologie. Loin d'être coupée du monde dans lequel elle émerge, la féerie s'en inspire et s'en rapproche plus que jamais, comme si elle était devenue le dernier domaine pouvant encore échapper aux équations scientifiques. Le conte est souvent intimement lié à la peinture ; nombreux sont les peintres qui s'inspirent de l'œuvre de Shakespeare. Parallèlement, les contes présentent une véritable dimension picturale. La représentation de la fée oscille entre visibilité et invisibilité, lisibilité et illisibilité, lui permettant de s'adresser à plusieurs types de lecteurs ou de spectateurs, parfois aux frontières de l'érotisme

The Man Who Planted Trees

Titre : The Man Who Planted Trees
Auteur : Jean Giono
Éditeur : Random House
ISBN-13 : 9781473513464
Libération : 2015-01-29

Télécharger Lire en ligne



Jean Giono's beautiful allegorical tale is legendary. Written in the 1950s, its message was ahead of its time, inspiring readers to rediscover the harmonies of the countryside and prevent its wilful destruction. The narrator, journeying by foot across the barren plains of the lower Alps, has his thirst assuaged by the well water drawn by the shepherd Elzéard Bouffier. Here begins the subtle parable which Giono weaves of the life-giving shepherd who chooses to live alone and carry out the work of God. Over forty years the desolate hills and lifeless villages which so oppressed the traveller are transformed by the dedication of one man. All with the help of a few acorns. Giono's hope was to set in motion a worldwide reforestation programme that would rejuvenate the earth. The Man who Planted Trees is a hymn to creation and a purveyor of confidence in man's ability to change his – indeed the world's – lot.

Duino Elegies

Titre : Duino Elegies
Auteur : Rainer Maria Rilke
Éditeur : Univ of California Press
ISBN-13 : 9780520229235
Libération : 2001-05-22

Télécharger Lire en ligne



One of the greatest sequences of poetry in modern European literature, pocket sized with a brilliant (new) cover.

Limbo

Titre : Limbo
Auteur : Bernard Wolfe
Éditeur : Hachette UK
ISBN-13 : 9781473212480
Libération : 2016-12-15

Télécharger Lire en ligne



In the aftermath of an atomic war, a new international movement of pacifism has arisen. Multitudes of young men have chosen to curb their aggressive instincts through voluntary amputation - disarmament in its most literal sense. Those who have undergone this procedure are highly esteemed in the new society. But they have a problem - their prosthetics require a rare metal to function, and international tensions are rising over which countries get the right to mine it . . .

uvres compl tes

Titre : uvres compl tes
Auteur : Bernard Palissy
Éditeur :
ISBN-13 : STANFORD:36105022839026
Libération : 1996

Télécharger Lire en ligne



Bernard Palissy A été écrit sous une forme ou une autre pendant la plus grande partie de sa vie. Vous pouvez trouver autant d'inspiration de uvres compl tes Aussi informatif et amusant. Cliquez sur le bouton TÉLÉCHARGER ou Lire en ligne pour obtenir gratuitement le livre de titre $ gratuitement.

An Empire Wilderness

Titre : An Empire Wilderness
Auteur : Robert D. Kaplan
Éditeur : Vintage
ISBN-13 : 9780804153492
Libération : 2014-11-12

Télécharger Lire en ligne



Having reported on some of the world's most violent, least understood regions in his bestsellers Balkan Ghosts and The Ends of the Earth, Robert Kaplan now returns to his native land, the United States of America. Traveling, like Tocqueville and John Gunther before him, through a political and cultural landscape in transition, Kaplan reveals a nation shedding a familiar identity as it assumes a radically new one. An Empire Wilderness opens in Fort Leavenworth, Kansas, where the first white settlers moved into Indian country and where Manifest Destiny was born. In a world whose future conflicts can barely be imagined, it is also the place where the army trains its men to fight the next war. "A nostalgic view of the United States is deliberately cultivated here," Kaplan writes, "as if to bind the uncertain future to a reliable past." From Fort Leavenworth, Kaplan travels west to the great cities of the heartland--to St. Louis, once a glorious shipping center expected to outshine imperial Rome and now touted, with its desolate inner city and miles of suburban gated communities, as "the most average American city." Kaplan continues west to Omaha; down through California; north from Mexico, across Arizona, New Mexico, and Texas; up to Montana and Canada, and back through Oregon. He visits Mexican border settlements and dust-blown county sheriffs' offices, Indian reservations and nuclear bomb plants, cattle ranches in the Oklahoma Panhandle, glacier-mantled forests in the Pacific Northwest, swanky postsuburban sprawls and grim bus terminals, and comes, at last, to the great battlefield at Vicksburg, Mississippi, where an earlier generation of Americans gave their lives for their vision of an American future. But what, if anything, he asks, will today's Americans fight and die for? At Vicksburg Kaplan contemplates the new America through which he has just traveled--an America of sharply polarized communities that draws its population from pools of talent far beyond its borders; an America where the distance between winners and losers grows exponentially as corporations assume gov-ernment functions and the wealthy find themselves more closely linked to their business associates in India and China than to their poorer neighbors a few miles away; an America where old loyalties and allegiances are vanishing and new ones are only beginning to emerge. The new America he found is in the pages of this book. Kaplan gives a precise and chilling vision of how the most successful nation the world has ever known is entering the final, and highly uncertain, phase of its history.

Collectors and Curiosities

Titre : Collectors and Curiosities
Auteur : Krzysztof Pomian
Éditeur : Polity
ISBN-13 : 0745606806
Libération : 1991-01-15

Télécharger Lire en ligne



This outstanding and highly original study examines the history of collecting in early modern Europe, and describes the myriad treasures, from paintings and antiques to religious relics, that found their way into the private collections and public museums of the time. The author looks at the types of people who formed collections, from the harmless eccentrics to the wily speculators, and examines what they collected and why. He develops a historical anthropology of collecting and sheds new light upon the genesis of the modern museum. Pomian charts the changes in fashion which characterised the world of collecting, arguing that such shifts can be seen as a sign of wider and more profound changes in mentality and can be analysed in terms of a conflict between aesthetic and historical sensibilities.